Mizuno: La passion continue

DSC_0056

Après avoir avalé plus d’un millier de kilomètres d’asphalte avec chacune de mes paires de chaussures, je dis adieu à la gamme Précision de Mizuno pour les Rider16 du même équipementier. Elles m’auront suivie partout, de la route, jusqu’au chemin du littoral en passant par la forêt. Elles auront connu mes débuts et c’est avec ces chaussures qu’est née ma passion pour la course à pied.

Mizuno Wave Precision: le début d’une histoire d’amour avec le running

Avant cette saison, je pratiquais la course à pied pour le plaisir avec 2 à 3 sorties d’environ 1h15-1h30/semaine. On m’avait alors conseillé d’opter pour la gamme Mizuno Wave Précision. Ils n’ont pas eu tort puisque cette gamme est parfaite pour les petites et moyennes distances, allant du 5km au semi. En effet, cette chaussure apporte confort, dynamisme et légèreté. Avec un poids de 290g pour la Precision11 et 243g pour la precision13, ces chaussures sont parmi les plus légères du marché. La légèreté c’est une chose, la robustesse en est une autre. De ce côté-là, rien à dire.  Pour cela, Mizuno utilise un caoutchouc en carbone qui augmente la résistance à l’abrasion  de la semelle extérieur. Je peux vous dire que de ce côté, je les ai testés jusqu’au bout. Avec plus de 1500km au compteur de mes Wave Precision13, j’ai pu voir jusqu’où ces chaussures pouvaient m’emmener. Il faut dire qu’au début j’étais très satisfait du confort de cette chaussure car elle apportait dynamisme et amorti tout en assurant un maintien du pied. Après avoir réalisé un peu plus de 1000km avec ces chaussures, je pense que j’avais déjà usé la semelle et l’amorti de la chaussure mais j’ai comme même continuer avec celles-ci car j’étais curieux de savoir à quoi elle allait ressembler après 1500km. Je peux vous dire qu’elles sont encore en bonne état car il y a peu j’ai même pu courir un marathon avec ces dernières (cf : Marathon du Mont Saint Michel). Bon, il est vrai que je ne préconiserai pas de courir un marathon avec des chaussures usées d’autant plus si c’est votre premier marathon. La durée de vie d’une chaussure est normalement d’environ 900 à 1000km. Inutile de dire que j’ai été bien au-délà et qu’il n’est pas surprenant que j’avais l’impression de courir sur un terrain dur tellement l’amorti de la chaussure était usé.

En résumé, une bonne gamme pour des coureurs qui font 2 à 3 entrainements par semaine et qui ne font pas plusieurs marathons chaque année.

Mizuno Wave Rider 16: un nouveau chapitre, de belles histoires en perspectives

Avec ces chaussures, j’écris un nouveau chapitre de ma passion avec ce sport. J’ai opté pour cette gamme car elle m’avait été conseillée pour son amorti plus prononcé que la gamme Précision et aussi parce que cette chaussure se destine aux coureurs longue distance. Je pense que mon choix vient aussi du fait que l’on retrouve souvent cette chaussure sur les compétitions. Il faut dire que dès ma première utilisation, j’ai ressenti la différence. Pas difficile me direz-vous après être passé d’une chaussure qui n’avait plus d’amorti à une paire neuve. Ce n’est pas non plus en une utilisation que je vais pouvoir tester ces Mizuno Wave Rider16 et c’est pour cela que je vous renvoie vers le test de cette chaussure si vous êtes intéressé: http://runners.fr/mizuno-wave-rider-16-l%E2%80%99equilibre-ideal

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s